top of page
  • kimgoyon

A toi jeune graphiste Freelance, je voudrais dire ces quelques mots <3

Dernière mise à jour : 6 mars 2023


A toi, jeune Padawan (oh wow je fais des références à STAR WARS, l'heure est grave) je voudrais délivrer quelques conseils :


- Tu ne travailleras pas gratuitement : non, te demander de faire deux trois propositions pour évaluer si on te sélectionne par la suite, ce n'est pas correct. Le temps que tu passes à travailler sur un projet doit être valorisé financièrement. C'est une règle.


- Tu ne te braderas pas parce que c'est le copain de la soeur de ton voisin : faire un geste commercial vis-à-vis d'une connaissance c'est ok, mais si tu peux, favorise un "cadeau" comme par exemple la création de la carte de visite plutôt que de brader le prix de la conception d'un logo. Il est important de garder un cadre financier engageant et valorisant pour toi afin de mener à bien un projet aussi chronophage. De plus, si tu brades le prix de conception, forcément, tu brades les droits d'auteur et ça c'est NO WAYYY.


- Tu n'auras pas peur d'aller au front : profite de ta fougue et de ton énergie des débuts pour écumer les salons, les réunions d'entrepreneurs et les espaces de coworking. Plus tu rencontreras du monde, plus tu trouveras des clients : ça fonctionne c'est une certitude, ne minimise pas l'aspect humain de ton métier, il est central !


- Tu proposeras un paiement en 3 phases pour la conception d'un logo : 30% d'arrhes à la commande, 30% quand le logo est validé dans sa version définitive par le client, et le solde quand tu lui as fourni avec tous les livrables. Plusieurs avantages à cela : 1) tu entérines la validation du logo et tu évites les "attends je crois que j'aurais fait plutôt un rond à la place du carré" alors que tu es à la page 9 de ta charte graphique 2) Pour les projets plus longs, tu t'assures un revenu à mi-parcours 3) tu sécurises un maximum le paiement du projet, tant qu'il n'a aucun livrable le client ne peut pas utiliser son logo et ça c'est mieux pour assurer tes arrières.


- Tu indiqueras clairement sur ton devis où s'arrête ta prestation : par exemple dans le cas d'une création de dépliant, tu indiqueras bien sur ton devis que tu déclines toute responsabilité si l'imprimeur ne remplit pas ses obligations. Même si dans ta grande bonté tu prends contact avec lui pour fournir les fichiers au bon format, tu n'es en aucun cas responsable de son manque de professionnalisme ou s'il ne respecte pas les délais. Déso!


- Thésaurise ! Surtout, au début, ne crame pas la chandelle par les deux bouts ! Avoir une trésorerie ça permet de voir venir, mais ça permet aussi d'avoir des projets personnels sans forcément remettre en question son avenir professionnel. Au début de ton activité, et si bien sûr tu peux te le permettre sur le plan personnel, mets un maximum de sous de côté et n'aies pas peur d'investir dans du bon matériel et de bonnes conditions de travail. Souvent, quand on investit un peu, on récolte beaucoup. C'est difficile à comprendre et à mettre en place au début, mais c'est une réalité.


- Entoure toi des meilleurs : trouvez des professionnels complémentaires avec ton profil c'est sans aucun doute le plus difficile, mais ça permet de proposer une offre plus large à sa clientèle et ça ouvre souvent les portes de belles opportunités.


- Et enfin, surtout, ne lâche rien ! Vivre d'un métier créatif qui nous anime tout en pouvant avoir des projets personnels épanouissants, c'est ce que je considérerais volontiers comme une belle réussite ! Les démarrages sont parfois difficiles et le syndrome de l'imposteur souvent notre compagnon des débuts, mais vraiment, ça vaut le coup ! Résiiiiiste, prouve que tu exiiiiistes !



149 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page